Les espèces de plantes présentes en bordure ou dans les inter-rangs des vergers de pommiers offrent potentiellement des ressources florales qui sont essentielles aux syrphes et hyménoptères parasitoïdes, deux groupes d’insectes auxiliaires largement impliqués dans le contrôle biologique des ravageurs du pommier. Pour autant, le rôle des fleurs dans le renforcement de la prédation et du parasitisme des ravageurs peine à être démontré notamment du fait de notre connaissance limitée de l’ensemble des interactions que chaque espèce de plante entretient avec les phytophages, les auxiliaires prédateurs et parasitoïdes de ces phytophages et les prédateurs et hyper-parasitoïdes de ces auxiliaires.
L’objectif de 2P3P est i) d’étudier les spécificités trophiques des espèces phytophages et d’auxiliaires pour les espèces végétales les plus communément associées au verger de pommiers, ii) d’analyser la structuration des communautés d’auxiliaires et de phytophages en fonction de la composition et de la diversité floristique et iii) de caractériser les relations trophiques des syrphes et des parasitoïdes avec l’ensemble de la communauté de phytophages du verger. Le projet 2P3P repose sur une caractérisation de la biodiversité floristique et entomologique au sein d’un réseau de 40 vergers commerciaux en Basse Vallée de la Durance sélectionnés en fonction de pratiques contrastées de gestion de la flore en bordure et dans les inter-rangs.

Categories:

Tags:

Comments are closed