La part occupée par les nématodes entomopathogènes (NEPs) dans le marché du biocontrôle est faible et limitée à un marché de niche. La stratégie actuelle consiste à ajouter de façon massive des NEPs exogènes dans un sol, ce qui est coûteux et peu efficace. Ce projet a pour objectif d’optimiser l’efficacité insecticide des NEPs autochtones, dans le cadre de la lutte biologique par conservation. L’ambition est de développer l’utilisation des NEPs et diminuer ainsi l’usage des pesticides chimiques. Des échantillons de terre contenant ou non des NEPs seront prélevés durant les 3 années du projet dans les vergers de pommiers de la Zone Atelier Basse Durance afin de déterminer leur abondance, diversité et pathogénicité sur le carpocapse des pommes (Cydia pomonella) un ravageur important de cette culture. L’objectif étant de déterminer les pratiques et les paysages agricoles qui favorisent la présence de NEPs pathogène contre ce ravageur.

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.